Qui est derrière l’élection controversée du chef par intérim de la communauté Bangou à Douala ?

0

La communauté Bangou de Douala est actuellement en proie à une mascarade électorale, soulevant des questions sur la légitimité du processus électoral et des statuts modifiés de 2017. Le mandat du CGA a expiré le 21 avril 2021, et l’élection d’un chef intérimaire est prévue pour le 9 mai 2023. Cependant, la composition du collège électoral et l’identité des électeurs soulèvent également des inquiétudes, car aucun membre de la communauté Bangou à Douala n’a de mandat valable. Les membres de la communauté Bangou de Douala exigent la transparence et la participation de toutes les parties prenantes pour assurer la légitimité de cette élection et éviter que des usurpateurs ne s’imposent à la tête de la communauté.

Il est crucial de résoudre cette situation confuse au sein de la communauté Bangou de Douala pour assurer la stabilité et le développement de la communauté. Les responsables doivent s’efforcer de mettre en place un processus électoral transparent et inclusif qui élit un dirigeant intérimaire légitime et respecté par l’ensemble de la communauté. Seules des élections transparentes et inclusives peuvent préserver l’unité et la cohésion de la communauté Bangou de Douala.

En somme, la situation actuelle au sein de la communauté Bangou de Douala appelle une solution rapide et transparente pour assurer la légitimité du futur chef intérimaire et éviter les tensions et les divisions au sein de la communauté. Les membres de la communauté Bangou de Douala exigent la transparence et la participation de toutes les parties prenantes pour assurer la légitimité de cette élection et éviter que des usurpateurs ne s’imposent à la tête de la communauté.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire