Home Société Lutte acharnée pour préserver l’unité nationale face à l’incitation à la haine au Cameroun
Société

Lutte acharnée pour préserver l’unité nationale face à l’incitation à la haine au Cameroun

La propagation de la haine sociale au Cameroun

La haine sociale et les discours incitant à la violence sont de plus en plus présents au Cameroun, comme en témoignent les échanges sur les réseaux sociaux et dans les médias. Ces sentiments haineux, souvent véhiculés par des personnalités publiques, ont des conséquences dévastatrices sur l’unité nationale et la cohésion sociale du pays.

L’action du Conseil National de la Communication (CNC)

Pour lutter contre la propagation de ces discours néfastes, le Conseil national de la communication (CNC) a organisé un séminaire à Yaoundé le 26 juin 2023. Présidé par Réné Emmanuel Sadi, représentant du Premier Ministre et Ministre de la Communication, le séminaire avait pour thème « Mécanismes pour l’élimination des discours de haine dans les médias au Cameroun ». L’objectif principal de cette rencontre était de sensibiliser les professionnels des médias aux dangers du discours de haine et de trouver des solutions adaptées à la situation camerounaise.

Vers une meilleure sensibilisation et formation des acteurs des médias

Dans le cadre de cette campagne de sensibilisation, le CNC a lancé une série de « Cafés CNC », des échanges professionnels visant à renforcer les compétences des journalistes dans l’exercice de leur métier. Ces rencontres ont abordé divers sujets, tels que l’impact du discours de haine sur la société, les moyens d’éradiquer ce discours et le rôle des médias sociaux dans sa diffusion.

Recommandations et mesures préventives

A l’issue du séminaire, plusieurs recommandations ont été formulées par les participants. Il s’agit notamment de l’élaboration de lois et de politiques publiques pour éliminer le discours de haine, de l’établissement d’un code de déontologie pour les médias et de la promotion de la diversité, de la pluralité d’opinions et de la tolérance. Dans cette lutte pour préserver l’unité nationale, chaque acteur de la société a un rôle à jouer, qu’il s’agisse du gouvernement, des régulateurs du secteur des communications sociales, des professionnels des médias ou encore de la société civile.

Emmanuel Biya, 237online.com

Mots clés : incitation, haine, Cameroun, lutte, préserver, unité nationale, discours de haine, médias, sensibilisation, formation.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Fuite de photos privées : Marc Brys sous les projecteurs de l’attention médiatique.

Un terrible accident s’est produit en Centrafrique, causant la perte de nombreuses...

Face à l’émergence du Social Democratic Face Front au Cameroun

Le Cameroun face à l’émergence d’une nouvelle faction politique : le Social...

Report du lancement du prêt de 200 milliards au Cameroun : les raisons du marché

Le Cameroun reporte son prêt de 200 milliards à cause du marché...

Marc Brys : confirme Vincent Aboubakar et Bassogog a l’équipe national .

L’épisode de la contestation de l’encadrement technique des Lions Indomptables du Cameroun...

[quads id=1]