Le sous-préfet d’Okala abuse de son autorité et fait arrêter des jeunes qui lavent des voitures.

0

Un sous-préfet habitué aux privilèges

Une affaire secoue la localité d’Okala, où le sous-préfet André Christian Olomo est accusé d’abuser de son pouvoir. Selon les témoignages recueillis, le sous-préfet avait pris l’habitude d’emmener sa voiture et celle de son épouse dans une laverie locale, exigeant ensuite que les employés nettoient les deux véhicules gratuitement. Ce privilège étrange auquel il s’était habitué témoigne de son utilisation de son statut pour obtenir des faveurs et des services sans contrepartie financière.

Des jeunes laveurs pris pour cible

Excédés par ce manque de respect, les jeunes laveurs ont décidé de laisser en plan les deux voitures déposées par le sous-préfet et son épouse. Ils ont fermé la laverie pour la journée, refusant de se plier une fois de plus aux exigences de cette autorité administrative déconnectée du quotidien de ses administrés.

Une réaction autoritaire scandaleuse

Face à ce refus, le sous-préfet a fait intervenir la brigade de gendarmerie locale pour sévir contre les jeunes laveurs. Plusieurs d’entre eux ont été arrêtés de manière autoritaire, en violation des règles de l’État de droit. Le sous-préfet aurait même exigé la fermeture complète de la laverie, témoignant ainsi des dérives autocratiques de certains hauts responsables.

Cette affaire met en lumière les abus de pouvoir et les privilèges dont certains fonctionnaires peuvent bénéficier, au détriment des citoyens. Il est essentiel de rappeler que l’autorité administrative doit agir dans l’intérêt général et respecter les droits des individus, sans chercher à obtenir des avantages personnels.

Mots clés : sous-préfet, Okala, abus de pouvoir, jeunes laveurs, voitures, privilèges, autorité administrative, réaction autoritaire, dérives autocratiques.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire