L’Unesco met à disposition un dispositif d’enseignement à distance pour le Cameroun

0

Il a été présenté au gouvernement par l’Unesco le 22 décembre au Palais des Congrès de Yaoundé.

Lors du Sommet sur la transformation de l’éducation qui s’est tenu récemment à New York, le ministre de l’Éducation de base (Minedub) Laurent Serge Etoundi Ngoa a déclaré : « Le gouvernement camerounais s’est engagé à institutionnaliser définitivement l’enseignement à distance, à distance, à tous les niveaux de l’éducation et de la formation d’une part. , et d’autre part de recruter des enseignants formés et qualifiés ayant des compétences techniques et pédagogiques en apprentissage numérique dans toutes les écoles et universités publiques en nombre suffisant. C’est un grand et grand défi; il faut du tact et de la méthode, mais surtout des moyens pour y arriver.

Il a ensuite présidé la cérémonie officielle de lancement et de remise par le directeur régional de l’UNESCO pour l’Afrique centrale, Paul Coustère, du système d’enseignement à distance multicanal aux autorités camerounaises, en présence d’Issa Tchiroma Bakary, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle. Formation, la secrétaire d’État à l’Enseignement primaire Vivian Asheri Kilo et d’autres personnalités, le 22 décembre au Palais des Congrès de Yaoundé.

« Cet équipement est tout ce qui permet de produire du contenu, des cours en ligne, du matériel pédagogique qui va de l’imprimé à des cours pouvant être écoutés à la radio, à la télévision, accessibles via Internet. Aujourd’hui, il y a non seulement la capacité de l’utiliser sur tout le territoire, mais aussi de produire de nouveaux contenus. Et donc ce n’est vraiment pas que du matériel qui a été remis au gouvernement aujourd’hui (22 décembre, ndlr). C’est aussi beaucoup de savoir-faire. Mais un savoir-faire que nous avons aussi reçu, car nous avons aussi beaucoup appris à l’Unesco, de la manière dont les pédagogues, les enseignants du Cameroun, se sont mobilisés sur ce grand projet. »explique Paul Coustère.

L’enseignement à distance, un changement dans une crise

L’enseignement à distance au Cameroun devient alors une réalité, inspirée par la pandémie de Covid 19. Le Cameroun, comme d’autres pays dans le monde, a été confronté au Covid 19 et ses effets négatifs nous ont permis de voir et de réfléchir sur la position à prendre face à d’autres pandémies ou de nature différente. Aujourd’hui, la réponse a été trouvée. Nous sommes le moyen de perfectionner cette réponse, pour pouvoir atteindre des niveaux d’apprentissage à distance très satisfaisants », se réjouit Laurent Serge Etoundi Ngoa. Et selon les statistiques, 1025 enseignants ont été formés pour ce type d’enseignement, avec 75 inspecteurs pédagogiques, avec un contenu suffisamment élevé, 391 leçons de français, 280 leçons de mathématiques, 258 d’anglais et 224 de mathématiques. Au niveau inférieur de l’enseignement secondaire général, 33 cours de français, 43 cours de mathématiques, 5 cours d’anglais et 54 cours de mathématiques. Toutes ces leçons sont disponibles en ligne et peuvent être consultées via notre plateforme.

Cependant, la réalité de l’enseignement à distance n’enlève rien à l’efficacité des cours en présentiel. «  Ce qui est naturel est le meilleur. Un étudiant ne bénéficie pas seulement du poids de la nouveauté pédagogique ou académique qu’il peut absorber. Mais il bénéficie surtout de la chaleur de celui qui lui permet d’acquérir ces connaissances. L’éducation doit, bien sûr, rester. Mais elle doit aussi avoir d’autres solutions qui lui permettent de rester si son état naturel est entravé. note le Minedub.

Achille Chountasa

#LUnesco #met #disposition #dispositif #denseignement #distance #pour #Cameroun

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire