Home Société Moustik le Karismatik et Marcel Kuetche accusés de pratiques douteuses lors d’un casting au Cameroun.
Société

Moustik le Karismatik et Marcel Kuetche accusés de pratiques douteuses lors d’un casting au Cameroun.

Des pratiques douteuses ont été révélées dans l’industrie cinématographique camerounaise, impliquant Moustik le Karismatik et Marcel Kuetche, deux figures populaires du monde du spectacle. Les acteurs en herbe qui ont participé à un casting organisé par eux en janvier 2023 se demandent où est passé leur argent. Bien que le casting ait été présenté comme gratuit sur les réseaux sociaux, les participants ont été informés qu’ils devaient payer une redevance de 3 500 francs CFA pour participer. Depuis le casting, il n’y a eu aucune communication aux candidats, ni aucune information sur l’avancement de la production pour laquelle ils avaient auditionné.

Cette affaire soulève des questions sur la transparence et l’éthique dans l’industrie cinématographique camerounaise. Elle rappelle l’importance pour les organisateurs de casting de communiquer clairement et honnêtement sur leurs intentions et leurs pratiques. De plus, elle insiste sur la nécessité pour les acteurs en herbe d’être vigilants et bien informés avant de s’engager dans le processus de casting. Les participants à ce casting méritent des réponses et la situation actuelle met en lumière la nécessité de plus de régulation et de transparence dans l’industrie cinématographique camerounaise.

Il est important de noter que la plupart des castings dans le pays sont gratuits ou nécessitent des frais nettement inférieurs à ceux exigés lors de ce casting. Cette exigence de frais de casting inhabituellement élevés soulève des questions sur l’utilisation des fonds récoltés lors de cette opération. Avec un calcul simple, les sommes en jeu deviennent impressionnantes, représentant un total de 3,5 millions de francs CFA si 1 000 personnes ont payé les frais de casting.

En conclusion, cette affaire met en évidence la nécessité de plus de transparence et de régulation dans l’industrie cinématographique camerounaise. Les acteurs en herbe doivent être vigilants et bien informés avant de s’engager dans le processus de casting. Les organisateurs de casting doivent communiquer clairement et honnêtement sur leurs intentions et leurs pratiques. Les participants à ce casting méritent des réponses et une enquête doit être menée pour clarifier l’utilisation des fonds récoltés lors de cette opération.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Samuel Eto’o : Un démenti ferme sur ses ambitions politiques

Samuel Eto’o, ancien international camerounais Le célèbre footballeur et actuel président de...

Cameroun : 1312 faux diplômes découverts dans le recrutement militaire

Drapeau du Cameroun Le recrutement de jeunes gendarmes et soldats pour l’exercice...

Chantal Biya vient à la rescousse de la patronne du Cameroun Tribune, Marie-Claire Nnana !

Marie-Claire Nnana, la directrice générale inamovible de la Sopecam, l’éditeur du quotidien...

[quads id=1]