Tentative d’enlèvement d’enfants à Douala : un Capitaine de Douane séquestre plusieurs enfants à son domicile, voici les détails!

1

Kwedi Jean Hubert Flavien puisqu’il s’agit de lui retient des enfants qui ne sont pas les siens et à l’insu de leur papa. Le fonctionnaire des douanes qui se targue d’une ivresse d’argent, de relations garnies dans les hautes sphères de la République et d’un service de renseignements outillés, œuvre depuis plusieurs années dans la séquestration d’enfants. Ces dernières victimes ne seraient pas scolarisées et vivent en total réclusion des autres enfants de leur âge chez cet habitant du quartier « Bengue City » à PK11 qui se présente dans son voisinage comme étant le fils du Général Semengue alors qu’il n’en est rien.

Kwedi Jean Hubert Flavien né le 10 septembre 1971 à Douala de Mpondo Esther avait été abandonné par sa génitrice et fut élevé par ses grands-parents. Alors que le fonctionnaire des Douanes devrait se souvenir de la peine qu’éprouve un enfant de ne pas bénéficier de l’attention et l’amour de ses parents, Kwedi savoure plutôt la répétition de son propre vécu.
Serait-ce donc par vengeance que le Capitaine des Douanes s’active à détruire le mariage de ses sœurs et de priver les enfants de leur père ? Ce dernier a été à l’origine du divorce de sa sœur utérine Mbah Bikie Alexandrine Florentine. C’est ainsi que cet homme de 1m68 de taille a réussi à priver l’unique enfant de sa sœur utérine de son géniteur qui, malgré des années, 15 ans écoulés, n’a pas digéré ce déshonneur. Abamba refuse de rencontrer son fils malgré les insistances de cet adolescent qui ne comprend pas le rejet dont il subit de son géniteur
Le Capitaine des Douanes a d’ailleurs récidivé. Les faits se déroulent en deux mil quinze. Avec quelques billets de banques, Kwedi réussit à obtenir les faveurs d’une étudiante qui ne tardera pas à être maman. Un état qui mettra fin au cursus académique de sa jeune maîtresse. Seulement, elle va vite découvrir le personnage à qui elle s’est donnée jusqu’à recevoir sa semence. Négligée au fil des mois de sa grossesse, elle finira par être sommée de libérer la chambre que payait son amant pour aller vivre sous le contrôle de la sœur utérine de ce dernier avant d’y être expulsée alors que sa fille n’avait que sept mois. Avec l’aide d’une autre de ses maîtresses, Me Bisseck Clémentine, qui se présente comme sa compagne, le douanier a séparé définitivement le nourrisson du sein de sa mère. Leurs actions diaboliques ne sont pas pour autant limitées à cet acte. Kwedi Jean Hubert a œuvré grâce à quelques billets de banque pour que les proches de Nadège, l’abandonnent également. Cependant et incapable d’offrir un toit décent à sa fille adultérine, cette dernière âgée d’à peine dix mois sera recueillie par un des beaux-frères du géniteur irresponsable et narcissique. Elle compte 07 ans aujourd’hui et ne connait pas sa véritable génitrice.

Du haut de son grade de Capitaine, se croyant tout permis, l’homme aux multiples conquêtes n’a cessé de s’afficher avec ses concubines. Que ce soit chez lui à PK11, dans les domiciles de ses proches et autres cérémonies avec à la clef, la multiplication des enfants adultérins qu’il impose à son épouse légitime Flore. Celle qui las d’être traitée comme une moins que rien, finira par sombrer dans la dépression. Aujourd’hui guérie, c’est elle qui assure le rôle de nounou aux enfants adultérins de son infidèle notoire de mari.
Si arrogant, le Douanier se réjouit ces jours de sa dernière prouesse : l’abandon du domicile de sa sœur utérine Mbah Péguy Josiane Laure qui pour justifier son acte ; indique que son mari ne l’aime plus. Elle a abandonné son foyer conjugal en le vidant de son contenu alors que son conjoint était en mission hors de Yaoundé. La veille déjà, soit la nuit du 11 au 12 mars 2022, Mbah Péguy Josiane Laure, employée à GIZ Cameroun avait abandonné ses propres enfants pour son plaisir adultérin avec un de ses collègues. Elle fit venir son responsable à son domicile à l’insu de son mari absent et repartir avec Billong Pierre Henri pour ne revenir qu’au petit matin.

Suite à cet abandon constaté, le Kwedi Jean Hubert, au lieu d’œuvrer pour le retour dans son foyer de sœur utérine, va plutôt se comporter comme un amant. Pire, il va se transformer en bourreau en chef de son beau-frère. Alors que le processus de divorce initié par Mbah Péguy est en cours et que le juge conciliateur n’a encore prononcé aucune mesure provisoire, le Capitaine des douanes déploie plutôt ses intentions machiavéliques pour mettre fin à la vie de son beau-frère afin de s’accaparer définitivement de ses enfants et de ses biens C’est ainsi que pour mettre à exécution ce plan, il a fait recours à sa compagne des coups sordides et cruels. Me Bisseck Clémentine multiplie des plaintes aux motifs farfelus dans plusieurs juridictions du Cameroun notamment à Douala et Yaoundé (Brigade de Gendarmerie de Ngousso, Secrétariat D’Etat à la Défense en charge de la Gendarmerie Nationale, Direction de la Police Judiciaire, Tribunal de Première Instance de Douala-Ndokotti, Tribunal de Grande Instance de Yaoundé -Mfoundi, Tribunal de Première Instance de Yaoundé-Ekounou, Tribunal de Première Instance de Douala-Bonanjo, etc.). Kwedi Jean Hubert Flavien est allé jusqu’à accuser son beau-frère de meurtrier malgré les contenus des différents rapports d’autopsie et le certificat de genre de mort qui indique une « mort naturelle » de son proche. Cependant, les différentes allégations n’ont pas fleuri devant les juridictions.

Face à ces échecs à répétition à faire condamner son beau-frère, le Capitaine des Douanes a entrepris de faire sortir du territoire camerounais les enfants de ce dernier avec de faux documents. Le temps des démarches, il retient en captivité ces enfants à son domicile de PK11. Un temple de perversions. D’après des témoignages du voisinage de ce Capitaine de Douanes en poste au secteur Littoral 2, les enfants du Kwedi Jean Hubert ont déjà multiplié des séjours dans des cellules pour vols, escroqueries et braquage. L’un d’eux n’a pu assister à l’enterrement de sa grand-mère en juin 2021 parce qu’incarcéré. En serait-il autrement pour des adolescents abandonnés par leur propre père, tortionnaire de leur mère ?

Délesté de toutes valeurs et un menteur aguerri, ce fonctionnaire de douanes dont le salaire est modique, vit dans l’opulence et s’offre des terrains autant à Douala, Yaoundé et Kribi. Kwedi Jean Hubert a réussi à détourner un terrain de ses grands-parents sis au quartier Degrando Boutique à Deido Douala, au détriment de ses cousins. Pour y parvenir, il se dit qu’il aurait séquestré sa cousine enceinte afin que cette dernière signe un document où elle renonce à son droit d’hériter de son grand-père. Kwedi Jean Hubert Flavien est un véritable danger pour la société. La CONAC et la justice devrait s’intéresser aux avoirs de ce Capitaine des Douanes. Vivement que les enfants qui sont retenus en captivité par sieur Kwedi soient libérés par la justice saisi par leur parent.

Source:camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire