Un chirurgien clinicien entre au centre hospitalier régional de Bafoussam

0

Le tout premier directeur de ce centre de santé de 2ème catégorie, le Dr. Passang Saibou Ouassouo, a été installé le 14 novembre à Bafoussam. Le ministre de la Santé a invité ce spécialiste à prodiguer aux patients des soins de qualité à moindre coût.

Dr. Passang Saibou Ouassouo est aujourd’hui le tout premier directeur du Centre Hospitalier Régional de Bafoussam (Chr). Ce spécialiste de la chirurgie clinique a été installé dans ses nouvelles fonctions lundi 14 novembre par le Dr Manaouda Malachie, ministre de la Santé (Minsanté). Nommé à la tête du tout premier centre hospitalier de 2e catégorie de la région de l’Ouest selon la pyramide nationale de la santé le 26 juillet 2022 par arrêté du Premier ministre, l’ancien chef du district de santé de Massangam dans le département du Noun a été prié de mettre le patient au centre .

A cet effet, le chef de ce département ministériel a prescrit au directeur installé l’accès des malades aux soins sans aucune condition à l’entrée de cet établissement de santé. Dr. Passang Saibou Ouassouo, qui a contribué au démarrage de cet établissement de santé, est donc sollicité pour diriger le centre qu’il maîtrise bien. Désormais avec conviction à la tête de ce « centre plein d’espoir et d’ambition pour l’amélioration continue de l’offre de soins de qualité et de référence. Un hôpital construit et équipé pour répondre aux besoins de soins de référence de la population de la Région de l’Ouest, des environs et de tout le Cameroun. « Il est précisément adapté aux enjeux de limitation des évacuations sanitaires », précise le Dr Manaouda Malachie.

Spécialisé en chirurgie clinique après l’obtention de son doctorat en médecine de la Faculté de médecine et des sciences biomédicales de l’Université de Yaoundé, le Dr. Passang Saibou Ouassouo a fait sa riche carrière au CHU de Yaoundé en tant que médecin généraliste de 1996 à 1999, année de son admission au cycle de spécialisation sciences cliniques option chirurgie générale. Son parcours de chirurgien le conduit d’abord à l’hôpital régional de Yagoua, puis à celui de Bafoussam en tant que médecin-conseil à partir de 2010. En 2019, il est nommé directeur de l’hôpital de district de Massangam. Selon le Minsanté, dès ce poste de travail en 2020, il sera identifié comme un précurseur à l’inauguration du tout nouveau centre hospitalier régional de Bafoussam. Après avoir décidé pendant près de deux ans de jeter les bases du démarrage et de l’exploitation de l’hôpital, le Dr. Passang Saibou Ouassouo a été nommé Directeur du Chr de Bafoussam le 26 juillet 2022. « Sa nomination à la direction de cet hôpital est donc le couronnement d’une riche et longue carrière. Mais aussi les efforts consentis pour démarrer ledit centre hospitalier », a justifié le Minsanté.

Défis à surmonter

Désormais installé dans ses nouvelles fonctionnalités, Dr. Passang Saibou Ouassouo a le devoir de faire vivre, grandir et se réaliser cette structure sanitaire. Ce pionnier, responsable du seul centre de santé de 2e catégorie de la région de l’Ouest, est appelé à offrir des soins de santé de qualité à la population de cette région carrefour tout en faisant face à des contraintes financières. « Vous comprendrez que la question est encore plus grande, car il s’agit d’établir une relation de confiance entre les usagers et leur établissement de santé. En fait, votre offre devrait réduire considérablement l’envie d’aller ailleurs. Car nous en avons plusieurs qui nous viennent de l’ouest pour Yaoundé et Douala, tout en ayant un centre de référence sur place.

Vous devrez donner à l’hôpital un visage humain; assurer le sourire de l’utilisateur à l’hôpital ; facilitez le séjour des patients dans votre établissement de santé et rétablissez la convivialité dans la relation entre le patient et le prestataire de soins. Vous avez pour mission de maintenir l’hôpital dans un équilibre parfait entre la qualité des soins proposés. La stabilité financière de l’établissement de santé et la solvabilité des patients qui ont besoin de soins en priorité. Vous comprendrez qu’aucune condition ne doit être posée à l’entrée de cette formation sanitaire », a prescrit le Dr Manaouda Malachie, ministre de la Santé.

Aurélien Kanouo / 237online.com

#chirurgien #clinicien #entre #centre #hospitalier #régional #Bafoussam

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire