Yaoundé : elle quitte son mari pour son cousin; Voici ce qui s’est réellement passé

0
293

Un homme est allé au tribunal pour divorcer de sa femme. Il rapporte qu’il a quitté son domicile conjugal et a emménagé avec un autre homme qu’elle a présenté comme son cousin.

Il souriait largement dans la salle d’audience du tribunal du premier degré de Yaoundé. Ce matin du 4 mars 2021, Emeric ne semblait pas avoir de problème. Pourtant, il est célibataire sans avoir divorcé et a demandé le divorce dans cette juridiction il y a un mois. Il veut dissoudre son mariage avec Manon, la mère de son unique enfant. Il a fallu des années avant que cet homme de 37 ans ne décide finalement d’aller au tribunal. L’adultère et le départ du domicile conjugal sont les raisons de ses actes. Malgré l’assignation envoyée, Manon ne s’est pas présentée à l’audience. Le tribunal a décidé d’ouvrir la procédure dans cette affaire.

Emeric a déclaré au tribunal qu’il avait épousé Manon il y a sept ans dans un centre d’état civil de Maroua, dans la région de l’Extrême-Nord. Leur domicile marié a été établi dans cette ville pour des raisons professionnelles du chef de famille. Les amoureux ont vécu heureux pendant deux ans et leur romance a donné naissance à une fille qui a maintenant 5 ans. Emerci est informaticienne tandis que Manon est infirmière. Il y a quelques années, selon Emeric, ils formaient une famille tranquille. Les échecs conjugaux du jeune homme commencent quand il a perdu son emploi. Comme il ne pouvait plus s’occuper de sa famille, il a décidé de s’installer à Yaoundé. Il dit qu’il a demandé à Manon de le rejoindre, mais Manon ne l’a jamais fait.

Double vie

L’homme solitaire a poursuivi son témoignage, disant qu’il avait découvert que sa femme vivait déjà avec un autre homme qui n’est autre qu’Yvan, son cousin. « J’étais confus. Elle m’a présenté cet homme comme son cousin. Je n’arrivais pas à y croire. Pire encore, ma femme a déjà deux enfants avec son amant », dit-il.

Emeric dit qu’il ne veut plus de Manon comme épouse et déclare qu’il préfère la laisser entre les mains de son rival.

En ce qui concerne l’enfant du couple, le chef de famille, qui n’a jamais rempli ses obligations parentales envers son enfant, s’engage à lui verser une pension alimentaire de 25 000 francs par mois.

Pour convaincre la cour de ses allégations, Emeric a appelé un témoin. Ce dernier n’est pas seulement le collègue de l’informaticien Maos, mais aussi l’ami du couple. Ce dernier a confirmé les déclarations d’Emeric avec quelques détails. Puis il a dit au tribunal qu’au début de la relation entre Emeric et Manon, tout était parfait. Cependant, la vie du couple a changé lorsque les époux ont décidé d’officialiser leur relation. «J’ai contacté Manon pour essayer de réparer les choses, mais elle n’était pas réceptionniste. Elle m’a chassé de chez elle avec un club», confie-t-il. Le verdict dans cette affaire est attendu le 7 avril 2021.

ref: camerounweb

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]