La septième édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (Ticad 7) s’est tenue du 28 au 30 août 2019 à Yokohama au Japon. Grand absent de ce rendez-vous, le président Paul Biya qui s’est fait représenter par son ministre des Relations Extérieures, Lejeune Mbella Mbella.
La septième édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (Ticad 7) s’est achevée le 30 août 2019 à Yokohama au Japon. Plusieurs dirigeants africains ont pris part à ce rendez-vous. Le président camerounais, Paul Biya figurait parmi les grands absents de cette conférence.

Et pourtant écrit Jeune Afrique dans son édition du 1er au 7 septembre 2019, «la présidence avait fait savoir, le 23 aout 2019, que Paul Biya prendrait part à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TIKAD) à Yokohama, le chef de l’Etat n’a pas quitté son pays».

D’après JA, «une délégation était pourtant présente au japon, et un avion, prêt à décoller de Yaoundé». Si la Présidence de la République n’a pas souhaité faire de commentaires, selon des sources du magazine, «cette volte-face ne serait pas étrangère à l’activisme de la diaspora camerounaise, qui avait commencé à s’organiser au Japon».

Autre raison évoquée par Jeune Afrique, l’annonce de la venue de Paul Biya avait suscité un certain embarras. «Invité par le premier Ministre, Abe Shinzo, à se produire à l’occasion de la TICAD, le musicien Richard Bona par ailleurs en tournée au Japon, avait averti ses hôtes qu’il ne jouerait jamais en présence du dirigeant camerounais», relève le journal.

Source: Cameroon-info.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here