CAF : Issa Hayatou – Ahmad Ahmad, Découvrez le revers de la médaille

0

Le président de la FIFA, au cœur du mouvement de la CAF, vient de rater son pari. Ahmad Ahmad, qui a été limogé le 16 mars 2017 contre toute attente contre Issa Hayatou, a été une grande déception pendant son règne laconique. Arrivé à la CAF avec colère et ambition de faire oublier le beau et long règne de son prédécesseur sans que personne ne comprenne pourquoi ou ne l’explique. Le Malgache, qui semblait plutôt beau, a finalement obtenu sa note. L’autre côté de la pièce.

Avec l’utilisation d’Ahmad Ahmad pour mettre fin au règne d’Issa Hayatou, dont la longévité à la tête de la CAF (22 ans) en a dérangé plus d’un, la FIFA était mécontente car Ahmad Ahmad, qu’elle avait fait de rien, A défaut de le faire, jamais eu ce qu’il faut pour être le grand leader du football africain nécessaire pour suivre le géant Hayatou. L’homme qui avait l’air tout neuf et beau lorsqu’il a repris les rênes de l’institution a été rapidement dépassé par ses grosses erreurs. Les plaintes pour détournement de fonds, harcèlement sexuel des employées de la CAF, résiliation abusive des contrats, dons et réception de pots-de-vin, ainsi que les singeries du Malgache ont rapidement regretté le départ de son prédécesseur, qui le fait depuis un peu plus de deux décennies, le football africain pourrait être à la fois important car faire également des progrès tangibles. Même ceux qui, comme Samuel Eto’o Fils, ont contribué à sa disparition l’ont encore reconnu. «Issa Hayatou a beaucoup fait pour le football africain. Et je pense qu’il pense à son propre successeur pour continuer le bon travail qu’il a fait », a-t-il implicitement donné la sortie à Issa Hayatou avant de se montrer un peu plus clairement dans la suite de ses propos. « Essayer quelque chose de différent au sommet de la CAF n’est (…) pas une mauvaise idée ». Cependant, l’investissement astronomique de son compatriote, qu’il a accueilli, n’a pas empêché son implication trop large et incompréhensible dans les manœuvres pour renvoyer un savant qui avait mérité beaucoup de respect et de loyauté. Pour ses nombreuses années de bons et loyaux services au football africain, le président Issa Hayatou mérite tout sauf de passer par la porte dérobée de la route qu’ils lui ont courageusement offerte le 16 mars 2017. Le ciel ne pouvait pas non plus accepter les coups qu’ils avaient frappés pour blesser ce doyen, le seul africain à diriger la FIFA, même si ce n’était pas temporaire. Il est important de se rappeler où la myopie était bien établie à cet égard. Et cela de manière intensifiée.

Aujourd’hui, les résultats du changement et du renouveau sont là. La chute du «Messie» avant la fin de son premier mandat est un aveu d’échec. Un échec cuisant qui honore néanmoins M. Issa Hayatou, figure mythique du football africain dont l’histoire doit briller dans le temps et inspirer les générations présentes et futures.

REF: lionindomptable.net

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: