Facebook : voici comment la France et la Russie manipulent l’Afrique

0
93

Facebook a annoncé mardi avoir supprimé trois réseaux gérés de Russie et de France, dont un associé à l’armée française. Ces derniers seraient responsables des opérations de brouillage en Afrique.

Une tentative de désinformation coordonnée. Facebook a annoncé mardi 16 décembre avoir supprimé les réseaux gérés de Russie et de France, dont un lié à l’armée française, et était accusé de mener des opérations d’interférence en Afrique.

Deux réseaux de comptes ont été attribués à des personnes associées à l’Agence russe de recherche sur Internet (IRA), et un troisième a « des liens avec des membres de l’armée française », selon Facebook.

Interrogé par l’AFP, le personnel français n’a pas répondu immédiatement.

Ces réseaux étaient destinés aux pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Dans chacun d’eux, les participants ont utilisé de faux profils qui ont conduit Facebook à l’action.

Les trois campagnes ont été supprimées parce qu’elles enfreignaient les directives du réseau social, qui interdisent « les comportements faux coordonnés au nom d’un gouvernement étranger », a déclaré Nathaniel Gleicher et directeur de l’agence de sécurité Facebook de l’équipe mondiale de perturbation des menaces, David Agranovich dans un article de blog.

« Commentaires favorables à l’armée française »

Quant au réseau basé en France, il ciblait principalement la République centrafricaine et le Mali, et dans une moindre mesure le Niger, le Burkina Faso, l’Algérie, la Côte d’Ivoire et le Tchad, selon Facebook.

Ces rapports ont donné une voix aux faux résidents de ces pays et, par exemple, ont commenté la politique française sur le terrain ou exprimé leur soutien à l’armée française.
Facebook affirme avoir supprimé 84 comptes, six pages, neuf groupes et 16 comptes Instagram dans le cas français.

« Bien que les personnes derrière cela aient tenté de cacher leur identité et leur caractère coordonné, notre enquête a révélé des liens avec des personnes liées à l’armée française », a déclaré Facebook dans son communiqué.
Ces rapports publient des informations en français et en arabe sur l’actualité qui a déclenché « la politique de la France en Afrique francophone, la situation sécuritaire dans divers pays africains, les allégations d’une éventuelle ingérence russe dans les élections en République centrafricaine ». et des commentaires favorables à l’armée française », a ajouté Facebook.

REF:https://www.france24.com/

Partagez avec vos proches

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]




PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES: