La proclamation de la victoire de Kamto ébranle et met au pied du mur le parti du président sortant qui multiplie les sorties médiatiques et des réunions.

Une autre note d’urgence a été notifiée à Fame Ndongo, Messanga Nyamding, Herve Nkom et d’autres membres du comité de communication du RDPC pour se pencher sur le ‘désastre politique’ engendré par Maurice Kamto qui appelle Biya à une alternance pacifique à la tête du pays.

Le parti au pouvoir et ses alliés se sont ligués contre ce coup de force de Kamto qui d’après le secrétaire à la communication du RDPC Fame Ndongo, est une allégation narcissique qui relève de la fantasmagorie et n’a aucun fondement juridique, politique ou sociologique.

Pourtant, à en croire Me Christian Ntimbane Bomo, le professeur Kamto, président du MRC n’a violé aucune loi républicaine. Il a juste posé un acte politique de revendication d’une victoire. Au moment où Jean Nkuété affirme qu’il a plutôt créé un climat de tension, d’insécurité et de violence dans le pays.

Jean de Dieu Momo, membre du G20, indique clairement que Maurice Kamto cherche à marcher sur les cadavres pour accéder à la présidence de la république: « c’est un crime », s’insurge-t-il.

Source: Camerounweb.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here