Partagez avec vos amis

“MOBILISATION BIS
PAUL BIYA S’ENTÊTE ET VEUT ÊTRE TRAÎNÉ DANS LA BOUE À PARIS…
EH BIEN LES
CAMEROUNAIS(E)S DE LA DIASPORA VONT L’Y AIDER !

TOUS CE MARDI 12 NOV À 14H AU MÉTRO OURCQ L5 ( NOTRE BASE OFFICIELLE ).
PARTANT DE LÀ NOUS IRONS FAIRE SAVOIR AU MONDE ENTIER QUE BIYA EST IRRECEVABLE

– NON AU GÉNOCIDAIRE
– NON À LA GUERRE AU NOSO
– NON À L’USURPATEUR DU 07 OCTOBRE 2018
– NON À LA DICTATURE

– OUI À UN VRAI DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF
– OUI À UNE CONFÉRENCE NATIONALE POUR LA PAIX ET LA RÉCONCILIATION

Nb :  Parler de Paix à Paris pendant qu’on fait la guerre au Cameroun…C’est de l’imposture “.
LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS !
LE GÉNÉRAL-PRÉSIDENT WANTO”. C’est le communiqué qui vient de parvenir à notre rédaction.

Forts du succès de leur assaut lancé hier à l’hôtel Meurice à Paris, le CCD, le CODE, les Brigades Anti-Sardinards et les Amazones, se préparent une fois de plus à pourchasser le chef d’État camerounais sur le territoire français.

Pendant ce temps, dans le camp des patriotes, c’est le grand déballage sur l’argent qui a été débloqué pour assurer la contre-attaque et la protection de Paul Biya dans une ville qui lui est hostile.

Selon les documents qui circulent dans les réseaux sociaux , David MVONDO MVONDO, président de la section RDPC à Paris Nord, aurait déchargé 20 000 euros des mains de l’ ambassadeur du Cameroun en France destiné à l’accueil du Chef d’Etat, Paul BIYA.

À croire les plaintes de ses camarades de son parti et les sorties des membres de la brigade dite des patriotes sur Facebook , le docteur David Mvondo Mvondo  aurait remis seulement 50 euros aux militants et a pris la poudre d’escampette en empochant le reste de la cagnotte . Raison pour laquelle Paul BIYA a été abandonné seul entre les mains de la BAS et les Amazones  à l’hôtel Le Meurice.

SOURCE https://www.coupsfrancs.com/les-combattants-de-la-diaspora-annoncent-un-deuxieme-assaut-contre-biya-ce-mardi/

Téléchargez notre application Android
Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here