Arnaud Jaguar, manager de DJ Arafat  , avait lancé un appel aux « Chinois », les fans de la star du coupé-décalé, leur demandant d’être disciplinés afin que leur idole soit conduit à sa dernière demeure en paix.

« Chinois, Chinoises, le pays nous regarde, les gens ont peur, les parents ont peur, il faut qu’on leur montre que nous ne sommes pas agressifs et on va respecter tout le dispositif de sécurité qui a été mis en place, de même dans les différents espaces où il y aura les écrans, de sorte qu’on ne déborde pas, car nous sommes beaucoup », a-t-il déclaré.

Mais, dès 5h du matin, plusieurs centaines de chinois avaient déjà pris position dans les environs du cimetière, en attente du passage du cercueil de leur artiste préféré. Les mesures de sécurité pour empêcher les fans d’avoir accès à la tombe, ont donc énervé ceux-ci qui ont commencé à ériger des barricades et à brûler des pneus sur la voie publique.

Sur une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on peut voir une foule de jeunes agités qui sont même allés ouvrir  la tombe et le cercueil de DJ Arafat, et qui ont pris des  photos sa dépouille.

«Nous avions voulu voir le corps de notre idole avant la fermeture du tombeau», a expliqué un fan (sans donner son nom) à un journaliste de l’AFP aux abords du cimetière de Williamsville, dans la commune d’Adjamé. «C’est Yoro, c’est lui!», a crié un autre fan, en référence au surnom «Yorobo» de DJ Arafat.

La police est intervenue pour disperser la foule, tirant des gaz lacrymogènes. Plusieurs personnes ont été blessées, selon des témoignages recueillis par l’AFP. Selon certaines sources présentant un jeune homme couché par terre, il serait décédé lors des échauffourées.

SOURCE https://www.coupsfrancs.com/bilan-lourd-des-affrontements-au-cimetiere-de-dj-arafat/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here