Plusieurs chefs traditionnels sont accusé de complot avec le régime du président Biya pour voler au peuple la victoire à la présidentielle. Cette élection de 2018 représentait un enjeu capital pour la libération d’un peuple paupérisé pendant plus de 36 ans de gouvernance Biya, certains chefs traditions ont usé de l’autorité pour barrer la route à celui qui représentait une véritable alternative au candidat Biya, le professeur Maurice Kamto.

Alors que plusieurs associations de la diaspora ont annulé les invitations des chefs traditionnels, le chef supérieur Baham aurait fui le village par peur des représailles des populations.

1). Le chef Bangangte Ce chef RDPCiste zélé a fait l’actualité en ne participant pas au meeting de Niat à Bagangte. En réalité il voulait beaucoup plus d’argent que ce qu’il avait reçu. Après avoir reçu 20 000 000 frs il s’est jeté corps et âme pour organiser la fraude dans le Nde, avec l’aide de la roublarde Ketcha. C’est lui qui orchestre le vol de la victoire de Kamto.

2) Le chef Bandjoun Ce chef tres arrogant et vantard qui préfère se faire appeler (Dr) nourrit l’ambition de devenir ministre et barre la voie à tout fils du village bien placé. Il utilise son réseau bulu du temps où il était à HÉVÉCAM pour vendre ses frères. Il est aidé par un autre arriviste qui rêve de remplacer FOTSO Victor , Nkouinche Albert de Express Union A eux deux ils ont modifié les résultats de vote à Bandjoun. Après avoir acheté les pauvres mamans à 1000 frs

3). Le chef Baham et ses acolytes Sindjoun Luc et Kamdem Dieudonne ,ont joué la finale. Sa désignation comme sénateur le préparait à ce jeu cruel. Il a reçu en plus 50 000 000 de francs des mains de Sindjon Luc. Kamdem Dieudonne PDG de KADO Supermarché s’est chargé d’acheter les consciences des pauvres villageois.

4) le chef Bahouan et son financier Djemmo Lucas PDG de Sorepco. Pour contrer l’un des plus virulent conseiller de Kamto en la personne de Dzongang Albert fils de ce village , ces deux comparses ont été mis à contribution. Cet chef corrompu s’est vu désigné par le pouvoir pour lire au nom des chefs de l’Ouest , la condamnation de Kamto lors du meeting du Rdpc à Bafoussam. Il a recu 3 000 000 pour cette œuvre de judas. Les autres chefs ont été discrets dans leur soutien au Rdpc. Le peuple bamileke doit bannir à jamais ,ces trois judas et leur complices, les huer à chacune de leur sortie en public, et la Diaspora doit les boycotter NON AU HOLD-UP ÉLECTORAL!!!!!

Source: camerounliberty.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here