Le présentateur de ‘Le Zénith’ sur Équinoxe TV se dit étonné par les menaces du MINAT à l’endroit des médias de Douala, alors qu’à Yaoundé, certains médias « ont même reçu des sanctions qu’ils n’ont pas finalement exécutées. »

La sortie du ministre de l’administration territoriale du vendredi 9 Août contre les médias de Douala qu’il accuse de « déstabiliser » le pays continue de faire jaser. Ce lundi 12 Août dans le célèbre 10-12h de la chaîne bleue de Douala, Éric Fopoussi a lui aussi réagi.

« Nous ici à Equinoxe TV, nous avons été blâmés une fois, je dis une seule fois, je me répète nous avons été blâmés une seule fois par le CNC et c’était à l’issue de la tenue des propos désobligeants d’un militant du RDPC sur notre plateau lors de l’émission Equinoxe soir (BENGONO ESSOMBA, qui banalisait la situation humanitaire au NOSO Ndlr). C’est assez curieux de voir le ministre s’acharner sur les médias de DOUALA alors qu’il y’en a également à Yaoundé où certains ont même reçu des sanctions qu’ils n’ont pas finalement exécutées » s’étonne l’animateur.

Alors que le MINAT est convaincu que ces médias organisent des débats à dessein et axés contre l’action du gouvernement, Eric Fopoussi propose au ministre et à ses collègue se souvent se rendre dans ces émissions. » On va peut être faire une doléance au MINAT. Peut-être que si Atanga Nji arrive sur le plateau de Droit de réponse un dimanche, il défendrait mieux ( certaines questions Ndlr) que certains militants. On le voit ailleurs, (dans certains pays), des ministres sur les plateaux de télé qui discutent avec d’autres hommes politiques.

Source: mediatudecmr.com

Téléchargez notre application Android
Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here