Partagez avec vos amis

Le premier site de vente en ligne en Afrique et au Cameroun, Jumia, a officiellement fermé ses portes au Cameroun. C’était ce matin aux l’environ de 10h. Installé depuis 2012 au Cameroun, le service de e-commerce a eu le vent en poupe à ses débuts à avant de rentrer dans une zone de turbulence à partir de 2018.

Rebecca Enonchong

Jumia shut down its Cameroon operations this morning, firing its entire staff, no public announcement, no special word from the group or its CEO. The brutality of the news to the staff echoes their management style and is, I believe, one of the reasons for its demise.

Rebecca Enonchong

@africatechie

I watched this company from inception. When a young lady, newly arrived from France, was sent to start the Cameroon ops for Africa Internet Holdings, a @RocketBerlin subsidiary. I was introduced to her and of course knew Rocket. I was excited that they chose to come to Cameroon.

12

Voir les autres Tweets de Rebecca Enonchong

Les difficultés de Jumia au Cameroun s’expliquent par le développement de concurrents locaux et surtout la crise socio-économique et politique que traverse le pays. La croissance de Jumia au Cameroun en a donc pris un sérieux coup, obligeant les patrons du « Alibaba africain » à fermer l’antenne Cameroun de l’entreprise. Déjà en 2018, le patron de Jumia, Kone Dowogonan pointait déjà le faible niveau des infrastructures de transport, mais aussi la lourdeur des mécanismes de paiement qui étaient les difficultés que rencontre son entreprise au pays de Paul Biya.

La fermeture de Jumia au Cameroun va entrainer le risque de faire perdre aux startups de distribution leurs emplois, elles qui ont profité du géant africain pour se développer.

Avant le Cameroun, Jumia avait déjà fermé ses portes au Gabon et au Congo.

Source: camerounweb.com

Téléchargez notre application Android
Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here