Partagez avec vos amis

Le Social Democratic Front (SDF), a annoncé mardi- sans surprise- qu’il ne participera pas aux élections législatives et municipales prévues en février 2020. A en croire le parti de Fru Ndi, cette décision s’explique par l’insécurité grandissante dans les régions anglophones et qui ne favorise pas la tenue d’élections crédibles.

Denis Nkemlemo, secrétaire national du SDF à la Communication, a confirmé cette décision avait été prise après une réflexion approfondie par des hauts responsables du parti.

« La situation en matière de sécurité dans les régions du sud-ouest et du nord-ouest est telle que des élections ne peuvent avoir lieu car la guerre se poursuit », a déclaré Nkemlemo, ajoutant qu’organiser des élections lorsqu’une partie du pays se déchirait ne ferait que faciliter la scission du le pays.

Le SDF qui se porte garant du bien-être des anglophones, persiste et signe tant que des solutions concrètes et durables ne sont apportées à la crise anglophone il ne pourrait avoir d’élection crédible dans ces regions.

Dimanche 10 novembre 2019, le président Paul Biya a décidé que les élections des membres de l’Assemblée nationale et des conseillers municipaux auront lieu le 9 février 2020. Les sécessionnistes se sont engagés à perturber les élections dans les régions anglophones.

source

Source: Camerounweb.com

Téléchargez notre application Android
Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here