Partagez avec vos amis

Un dysfonctionnement a été constaté dans la chaîne d’accueil du couple présidentiel à la descente d’avion le 10 novembre 2019 à l’Aéroport du Bourget à Paris.

Paul Biya et son épouse Chantal, qui aiment pourtant ressentir la chaleur des Camerounais de l’étranger, se sont juste contentés de saluer les corps constitués sur le tarmac. Ce qui laisse croire que l’ambassadeur du Cameroun en France, Alfred Nguini, n’a pas mobilisé les patriotes camerounais dans le pays d’accueil.

Le vide s’est également fait ressentir sur les images au journal de la télévision nationale. On sait pourtant qu’à chaque déplacement du chef de l’État à l’étranger, la présidence de la République met des moyens conséquents à la disposition de l’ambassade pour « faciliter la mobilisation de nos compatriotes qui résident dans le pays d’accueil », renseigne un diplomate, qui explique que « cela fait partie du rayonnement international de chaque pays ».

Faible mobilisation des patriotes

Pour le séjour de Paul Biya dans le cadre de la deuxième édition du Forum de Paris sur la paix initié par le président français Emmanuel Macron, La Plume de l’Aigle a appris dans le milieu diplomatique camerounais que « l’ambassade du Cameroun à Paris a reçu des facilités plus importantes que d’habitude.»

La faible mobilisation des militants du Rdpc de France observée à l’aéroport et devant l’hôtel où est logé le couple présidentiel, laisse croire que les fonds ne sont pas arrivés à destination pour faciliter la mobilité des fidèles du président Biya.

En France et dans plusieurs pays d’Europe, un mouvement de protestation contre les séjours de Paul Biya dénommé « Brigade Anti-Sardinards » prend du volume sous le regard impuissant des autorités de ces pays et des responsables des représentations diplomatiques du Cameroun. « Comment expliquer que les autorités des ambassadeurs de notre pays n’aient pas encore trouvé une solution qui consisterait tout le moins à mettre sur pieds une force alternative chargée de l’accueil et de la promotion positive de l’image de notre président à l’étranger ? » s’interroge un Camerounais de France.

La récente tentative d’agression du chef de l’État par ce mouvement à Paris a créé un tollé général au sein de l’opinion publique et de l’appareil gouvernemental. « Les patriotes qui vivent en France se sont plaints de n’avoir pas été associés au séjour du couple présidentiel », chuchote-t-on.

Dans un reçu encore non authentifié en circulation sur les réseaux sociaux, un certain Mvondo Mvondo, président de la section Rdpc de France Nord « certifie avoir reçu de son Excellence monsieur l’ambassadeur du Cameroun en France, la somme de 20 000 euros le samedi 09 novembre 2019 ». « A quoi a servi cet argent, vu que nous n’avons pas vu de résultat ? Pourquoi nous n’avons aucune traçabilité des fonds qui ont été mis à la disposition par la Présidence auprès des autorités diplomatiques du Cameroun en France ? » Autant de questions en direction de Alfred Nguini, ambassadeur du Cameroun en France.

Source: 237actu.com

Téléchargez notre application Android
Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here