Dans un arrêté signé ce mercredi, le sous-préfet Georges Magloire Bassilekin interdit cette conférence de presse au motif de « manifestation non déclarée ».

Des policiers ont pris d’assaut le quartier général du Mouvement 11 millions de citoyens à Nkoldongo Yaoundé, empêchant sur le coup la tenue de la conférence de presse qui y était prévue cet après-midi

Selon les informations de sources sûres parvenues à la rédaction de camer.be, un commissaire et quelques inspecteurs de police ont retenu Cabral Libii dans une salle après avoir vidé le bâtiment de ses occupants.

Libéré plus tard, Cabral Libii, les invités et des journalistes présents sur les lieux ont été interdits d’accès dans les locaux qui devraient abriter ladite conférence de presse

Arrivé 3ème à l’issue de l’élection présidentielle du 7 octobre dernier avec un résultat qui de toute évidence ne réflète pas l’engouement populaire autour de sa personne et de sa candidature qui ont levé des foules immenses et suscité de grands espoirs, Cabral Libii et son équipe avaient programmé cette conférence de presse sûrement pour commenter le verdict du conseil constitutionnel et surtout couper court à la désinformation et à la manipulation de l’opinion publique nationale et internationale à son sujet.

Source: camer.be

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here