La gestion du domaine privé de l’Etat du Cameroun est désormais centralisée sous la présidence de la république

0
108

(Affaires au Cameroun) – Le secrétaire général de la présidence de la République (SG-PR) du Cameroun, Ferdinand Ngoh Ngoh (photo), a embauché le 12 février le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières (Mindcaf), Henri Eyebe saisie Ayissi, sur le thème de « la gestion du domaine privé de l’Etat ».

Le SG-PR écrit à ce sujet: «Sur ordre du Président de la République, j’ai l’honneur de vous transmettre ses très hautes instructions demandant que toutes ventes ou attributions qui relèvent du domaine privé de l’Etat, quel que soit le territoire concerné, soient désormais antérieurement à son haut formel, sous peine de nullitéIl est clair que la Présidence de la République du Cameroun supervisera désormais les ventes, locations et transferts au sein du domaine privé qui jusque-là étaient gérés directement au niveau de la Mindcaf en application du décret d’avril 1976 portant modalité de gestion du domaine privé. de l’État.

En vertu du règlement n ° 74-2 du 6 juillet 1974, le domaine privé visé au SG-PR désigne les biens meubles et immeubles acquis par l’État à titre gratuit ou contre paiement; sur un terrain qui supporte les bâtiments, structures, ouvrages et installations réalisés et entretenus par l’Etat; bâtiments appartenant à l’État; les concessions rurales ou urbaines affectées par la déchéance ou la reprise des droits, ainsi que les propriétés d’associations dissoutes pour subversion, atteintes à la sécurité intérieure ou extérieure de l’État, etc.

En juin 2020, le cabinet d’audit «Intelligence patrimonial +», mandaté pour la restauration du patrimoine public, a révélé que l’État du Cameroun a été pillé dans les domaines public et privé. Mais ce qui semble être la réponse à cette situation soulève des questions: «Quand on lit dans cette correspondance« sous peine de nullité », on se demande si elle a valeur d’acte réglementaire. En d’autres termes, ce courrier pourrait-il être utilisé comme un moyen légal d’obtenir l’annulation d’une transaction si nécessaire? », demande un avocat.

Par ailleurs, cette centralisation de la gestion du domaine privé de l’Etat à la présidence de la république fait craindre une congestion des procédures étatiques qui pourrait favoriser le développement de la corruption et dégrader l’environnement des affaires.

En effet, les problèmes liés à la gestion des terres au Cameroun sont souvent l’un des facteurs qui font perdre au pays des places dans le classement Doing Business de la Banque mondiale, qui mesure la facilité de faire des affaires dans le monde. Classé 166e Sur les 190 économies de Doing Business 2019, le Cameroun a perdu trois places, principalement en raison de l’octroi de permis de construire. Le Cameroun était classé 132 pour cet indicateure

Sylvain Andzongo



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.